Qu’est-ce que c’est ?

La sècheresse vaginale, souvent associée à l’atrophie vaginale, se décrit comme étant une diminution des taux d’œstrogène et un manque de lubrification vaginale. Plus la quantité d’hormone diminue et plus le tissu s’amincit et provoque à la fois un manque d’hydratation ainsi qu’une perte d’élasticité. Ce changement hormonal peut également rendre le vagin plus propice aux infections vaginales. Les termes « manque de lubrification vaginale » sont plus couramment utilisés. La sècheresse vaginale n’est pas un problème majeur en soi puisqu’il n’est pas un danger immédiat pour la santé de l’individu. Cependant, elle affectera grandement la santé sexuelle, physique et psychologique de la femme.

 


Qui en est affecté ?

Il s’agit de femmes de tout âge, jeunes ou âgées. Toutefois, le problème se trouve majoritairement et plus fréquemment chez les femmes en ménopause ou en post-ménopause. Plusieurs femmes souhaiteraient préserver leur vie sexuelle active, et ce, sans soucis embêtants. 

 


Les causes de la sècheresse vaginale

Les causes de la sècheresse vaginale se manifestent en plusieurs facteurs. En fait, plusieurs étapes dans la vie d’une femme peuvent créer des changements hormonaux importants. Voici les exemples les plus communs : suite à un accouchement, durant l’allaitement et lors de période de stress élevé ou de fatigue. Cependant, la ménopause reste la cause la plus fréquente. 

D’autres facteurs à considérer :

  • La prise de certains médicaments qui auraient pour effet secondaire un impact sur la sècheresse vaginale.
  • Un manque d’hygiène adéquate des organes génitaux.
  • Un manque de libido. Ce facteur peut être causé par les éléments suivants : le stress, la fatigue, l’anxiété, le manque de temps, la mauvaise humeur, etc.
  • Une rapidité ou une absence complète des préliminaires lors de relations intimes, empêchant ainsi la production d’une quantité suffisante de lubrification naturelle. 

 


Les symptômes

La sècheresse vaginale peut se manifester de différentes façons. Voici des exemples :

  • Un manque de lubrification naturelle du vagin.
  • De légers saignements provenant des tissus du vagin devenus trop minces et sensibles.
  • Des démangeaisons et/ou des sensations de brûlure.
  • Une douleur et/ou un inconfort, en particulier lors de relations intimes.
  • Des infections urinaires ou vaginales fréquentes.
  • Un besoin d’uriner fréquent et/ou incontrôlé.

 
Il est fortement conseillé de consulter un professionnel de la santé si vous ressentez un ou plusieurs des symptômes énumérés ci-haut afin d’exclure les autres causes pouvant posséder les mêmes caractéristiques.

 


Des mesures pour combattre efficacement la sécheresse

Heureusement, il existe des mesures simples, efficaces et facilement accessibles. En voici quelques exemples :

 

  • Prendre soin de son hygiène personnelle. Pour ce faire, nettoyez tous vos produits en contact avec les organes génitaux à l’aide d’un nettoyant antibactérien prévu à cet effet tel que le Steri-clean de Floravi (ce produit est destiné à une utilisation externe, au même titre qu’un savon). 
  • Éviter les douches vaginales ainsi que les produits suivants : du savon parfumé, des serviettes hygiéniques ou des tampons parfumés, des désodorisants et des parfums.
  • Prévoir des préliminaires prolongés afin de favoriser une lubrification naturelle optimale.
  • Utiliser un lubrifiant à base d’eau non parfumée. L’application périodique d’un hydratant vaginale à base d’eau peut aider lors de relations intimes et d’inconfort dû à la sècheresse vaginale. Pour découvrir le lubrifiant à base d’eau non irritant qui aide à la sècheresse vaginale de Floravi, cliquez ici.
  • Parler de son manque de libido et de désir sexuel à un professionnel.
  • Éviter les grosses périodes de stress et de fatigue. Favoriser le repos.

 

 

Certaines femmes auront besoin de l’aide d’un pharmacien ou d’un médecin afin d’avoir recours à un traitement médicamenteux. Ce traitement pourra être prescrit sous plusieurs formes, par exemple un anneau vaginal, une crème vaginale ou un comprimé. Ce traitement à base d’œstrogène fournit un supplément d’hormones qui permettra de rétablir l’ordre habituel de la flore vaginale et ainsi permettre à la femme de progressivement retourner à une vie sexuelle plus active.

 


Les résultats

Puisque chaque cas est différent, il est impossible de dire de manière juste quand des résultats seront apparents et satisfaisants. Toutefois, adopter les mesures mentionnées ne peut que favoriser la réhabilitation de la flore et réduire la sècheresse vaginale. Ce sujet reste encore à ce jour très peu discuté et nombreuses sont les femmes qui ne savent pas comment remédier à un problème pourtant si commun. Pour le bien-être sexuel et psychologique de la femme, il est important de prendre grand soin de sa flore vaginale.


Sources :
Brunet,Profession Sante