Tout d’abord, les dilatateurs permettent d’assouplir et d’étirer légèrement les tissus vaginaux afin d’agrandir la cavité vaginale et de permettre une rééducation pelvienne progressive. L’objectif est de développer ou de retrouver une largeur et une profondeur adéquates de la cavité pour permettre une vie sexuelle active et agréable. Les dilatateurs peuvent être utilisés pour contrer des dyspareunies vaginales tels que le syndrome M.R.K.H. ou la vestibulodynie. Ils sont également employés suite à une chirurgie vaginale et/ou suite à un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie.

 

L’utilisation des dilatateurs vaginaux.

La clé est le confort, et ce, en tout temps. L’essentiel est de prioriser un lieu où vous serez à l’aise avec une ambiance apaisante. Avant de débuter l’utilisation des dilatateurs, assurez-vous de les nettoyer adéquatement avec un nettoyant antibactérien prévu à cet effet tel que le Steri-clean de Floravi approuvé par Santé Canada. Pour être entièrement confortable, choisissez l’une des deux positions suivantes pour effectuer vos exercices :

  • La posture allongée sur le dos, les genoux repliés et légèrement écartés.
  • La posture verticale, debout avec un pied appuyé sur une chaise.

Une fois que vous vous sentez suffisamment confortable dans l’une de ces postures, vous pouvez débuter l’insertion. Pour ce faire, nous vous conseillons d’appliquer une couche de lubrifiant à base d’eau à l’extrémité du dilatateur, apprenez-en davantage sur le lubrifiant de Floravi en cliquant ici. Une fois le dilatateur inséré dans la cavité vaginale, exercez une légère pression. Attention, cette pression doit être assez forte pour permettre l’étirement des tissus, mais en aucun cas elle ne doit être douloureuse. Pour vous guider, un léger inconfort s’avère tout à fait normal jusqu’à ce qu’il se transforme en sensation de douleur. À ce moment-là, arrêtez l’utilisation des dilatateurs immédiatement, consultez un professionnel de la santé et tentez de les utiliser à nouveau seulement lorsque vous serez prêtes.

 

Voici quelques mouvements pour débuter :

  • Les mouvements avant et arrière. Ces mouvements vous permettront de visualiser et de tester la profondeur de votre cavité vaginale. Le but n’est pas de se rendre le plus loin possible, mais plutôt de connaître ses limites et le dilatateur qui possède la longueur idéale pour vos besoins.
  • Les mouvements de gauche à droite. Il s’agit du même principe que le point ci-dessus, mais cette fois on tente de découvrir la largeur de la cavité vaginale. Vous pourrez, de la même manière que les mouvements avant-arrière, connaître quel diamètre vous permet d’étirer les tissus vaginaux sans douleur.
  • Les mouvements circulaires. Allez-y lentement et à votre rythme. Ce type d’exercice est légèrement plus avancé, il permet de réellement étirer la cavité sous toute sa circonférence.

Si vous êtes complètement à l’aise avec ces mouvements et que vous vous sentez prêtes à tenter un exercice plus poussé, Floravi vous suggère de rédiger l’alphabet en utilisant le dilatateur comme crayon. Suivez la direction des flèches blanches et tentez de faire chacune des lettres. Tout au long de l’exercice, écoutez votre corps et dès la moindre sensation de douleur arrêtez immédiatement. Notez les lettres qui ne sont pas douloureuses et utilisez-les pour vous créer des séances d’entraînement progressives de rééducation du plancher pelvien. 

 

 

Lorsque vous utilisez les dilatateurs, il se peut que vous ayez de légères pertes de sang. La cause est régulièrement liée à une friction créant une irritation des parois vaginales. À ce moment-là, appliquez plus de lubrifiant et/ou diminuez la fréquence de l’utilisation des dilatateurs. Ces pertes de sang sont tout à fait normales, il n’y a pas lieu de s’inquiéter tant et aussi longtemps qu’il n’y a pas de douleur et qu’il s’agit uniquement de petites pertes. Il se peut également que vous ressentiez une envie d’uriner. Cela est causé par une pression en hauteur du dilatateur sur la vessie. L’idéal est d’appliquer une pression plus basse, vers le bas de la cavité ainsi que de vider entièrement la vessie avant le début du traitement.

L’entretien des dilatateurs est simple, rapide et absolument fondamental. En effet, tout accessoire intime devrait être nettoyé avant et après chaque utilisation. Pour ce faire, Floravi vous propose un nettoyant antibactérien pour la peau et les accessoires intimes approuvé par Santé Canada : le Steri-clean. L’utilisation de ce dernier permettra non seulement d’éliminer les bactéries et les germes nocifs, mais également de maintenir la texture de silicone des dilatateurs complètement intacte. Il suffit de vaporiser le produit à quelques reprises sur le dilatateur puis de le passer sous l’eau chaude. 

 

Voici quelques conseils pour une utilisation des dilatateurs sans soucis :

  • Le choix du diamètre et de la taille du dilatateur.
    C’est une étape très importante à ne pas prendre à la légère. Votre choix devra se baser sur votre confort ainsi que le travail que vous souhaitez accomplir. Effectivement, utilisez un diamètre ou une taille trop petite et les résultats ne seront pas optimaux. Dans le même ordre d’idée, choisissez-en un avec une dimension trop élevée et le traitement sera douloureux et incomplet. L’ensemble de dilatateurs vaginaux de Floravi comprend 4 dilatateurs de tailles et diamètres différents pour une rééducation progressive.
  • L’état du dilatateur.
    Avant même d’envisager utiliser un dilatateur, assurez-vous qu’il est en bon état. Le dilatateur ne devrait pas avoir de cavité, de fissure ou de sensations de rugosité au toucher. S’il est en très bon état, votre dilatateur aura une texture lisse et uniforme.
  • L’utilisation du dilatateur.
    Tel que mentionné plus haut, vous devez absolument vous mettre dans un état d’esprit calme et serein. Allez à votre rythme et à votre fréquence. Si pour quelconques raisons, vous sentez un inconfort ou de la douleur, cessez l’utilisation. Vous pourrez tenter de recommencer les exercices une fois que vous serez prêtes.
  • Le contact du dilatateur avec la peau.
    Cet instrument médical, étant un accessoire plutôt froid, peut rendre l’insertion plutôt désagréable. Pour apaiser la tension et contrer le froid, passez le dilatateur quelques minutes sous une eau légèrement chaude. Le dilatateur absorbera la température pour permettre un traitement plus agréable.

 

Pour plus d’information sur les dilatateurs de vaginaux de Floravi, consultez le guide en cliquant ici.

 

Il est conseillé de consulter un professionnel de la santé ou son médecin de famille afin d’être référé à un spécialiste qui pourra vous évaluer et vous proposer des solutions adéquates et adaptées à vos besoins.

 

Sources :
CHUSJ, Perinee Shop